Tabanac

Ils sont seize au pied de l’église de Tabanac pour cette randonnée cool.
Une petite nouvelle rejoint la troupe, Claire, bienvenue à elle.

Direction Château de Pic ; par un petit chemin de terre, nous rejoignons le lieu dit La Ronde et nous remontons vers le château.
Le terrain est moins boueux que dimanche, c’est pas plus mal…
Le château de Pic aurait été édifié par la famille du fameux Pic de Mirandole.
L’une de ses tours date du XIVème siècle.

Puis nous allons vers les Barthes, sur notre droite nous apercevons le château La Peyruche.
Son nom vient du gascon « la peyre ruche », pierre rugueuse.
Pour mieux connaître l’histoire de ce lieu, consultez le site du château.
Nous passons devant le château « Vieux Château Guillot », une descente prononcée et direction les Barthes.
Une belle et longue montée, invite Claire à faire des pauses, l’entre deux mers n’est pas plat…

Nous rejoignons Gaudin et la route descend vers Mansiet où nous retrouvons un chemin de terre et la savane tabanacaise.
La pause est prévue au lieu dit Le capon, Marie-France nous a réservé une surprise et nous sort de sa hotte une galette royale.
C’est Patrick qui tire la fève et choisit Claire comme reine.
Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Nadine est nommé ambassadeur et nous sort les chocolats associés à la fonction.

Pas beaucoup de circulation sur les petites routes du village, la troupe occupe donc tranquillement la chaussée.
Regroupement aux Gahets, pour une traversée de D240 en toute sécurité.
Nous passons devant la tour de Camail, longtemps appelée tour du télégraphe.

Un beau revêtement de route tout neuf, nous conduit au château Lagarosse
Il fut construit au début du XVIème siècle, détruit par le feu début XIXème.
C’est Gaspard de Gaulne qui restaura le bâtiment, tel que nous le connaissons aujourd’hui avec ses quatre tours symétriques.
C’est aujourd’hui la propriété d’un importateur chinois M Steve Loo.

Puis nous nous engageons dans les vignes vers un passage connu des seuls tabanacais…
Louis nous apprend un nouveau mot : treyte.
C’est un passage à 90° dans un rang de vigne et qui permet de circuler plus rapidement dans la vigne.

Une dernière montée nous amène derrière château Renon et c’est le retour à l’église.
Le ciel gris et bas nous a privé des belles vues qu’offre l’entre deux mers.
Claire a fini rassurée après cette première participation, 220m de dénivelé, une broutille…

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.