Nérigean

Des petites fleurs un peu partout, un soleil présent, mais pas bronzant, température correcte, juste ce qu’il faut…
Ne serait-ce pas le printemps ?

Ils étaient comme les œufs…, une douzaine à se retrouver en face de l’église Saint Martin de Nérigean.
Cette église du XIIème siècle possède un clocher impressionnant.
Sur le parvis de l’église, on trouve la croix de cimetière, du XVIème siècle.

Cathy a préparé un nouveau circuit de 8km8 avec 129m de dénivelé.
Pour tout vous dire, il ne passera pas par Lestage, ni par Mongiron, ni par le bois du Noble, ni par la Souloire etc…
Donc 13h30, le départ est donné, le bâtiment à l’angle de la rue porte encore d’anciennes plaques de direction en fonte.

Un premier chemin nous dépose sur la route à Peyrotin, un virage à gauche et nous retrouvons la terre, entre bois et vigne.
Dans la vigne, la présence de féverole interpelle les béotiens du vignoble.
Cette plante, qui a de jolies fleurs, est un engrais vert que l’on voit beaucoup dans les vignes.

Dans le jardin d’une maison, nous pouvons voir des panneaux solaires, qui abritent des nains de jardin impatients de retrouver leurs places habituelles.
Nous passons sous le grand Canteloup, suivi du petit Canteloup pour arriver à La Grand Pont.

Un peu de macadam, un virage à droite et mon camarade trouve son bonheur… un joli étang, calme et bien aménagé, l’idéal pour poser le transat du pécheur.
L’évocation du stress du pêcheur, un œil sur le bouchon, un œil sur la capsule de la bouteille de bière, nous conduit à la pause.
Et là…. surprise, ce n’est pas un, mais deux gâteaux qui nous attendaient, Édith et Evelyne nous avaient préparé chacune un délicieux cake.
Les adhérents pourront retrouver les recettes sur le site du club.

Pendant la pause, nous avons pu admirer un magnifique panorama, avec au loin, les clochers de Libourne et de Saint Émilion.
Au détour d’une vigne, Cathy aperçoit un faisan entre les rangs de vignes.
On appelle le photographe … sera t-il assez rapide… réponse dans la galerie des photos… suspense…
C’est sûr que pour les fleurs et les animaux domestiques, c’est plus facile…
D’ailleurs l’occasion arrive peu de temps après, canards, chevaux, biquettes, oies … il y en a partout.

Puis sur notre chemin, nous trouvons des abris pour insectes, ils ont été financés par les caves de Rauzan.
Un panneau d’information attire notre attention, on y parle de la Traille de Roland.
Vous pourrez le voir dans la galerie des photos.

Cathy se désole d’avoir trouvé une Anémone arrachée sur le bord du chemin.
Elle retrouve le sourire un peu plus loin, dans une vigne, on en trouve des dizaines.
Nous arrivons alors devant la cave coopérative et l’entrée du village.
C’est déjà le retour aux voitures.

Merci Cathy pour la balade et à Dimanche pour les plus courageux.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.

Photos de Cathy et Guy