Lignan – Téléthon

Ils étaient onze randonneurs de Tabanac, à avoir saisi l’occasion de participer au Téléthon, au lieu dit le Bon Coin.
A l’invitation de nos amis randonneurs de Lignan, la matinée commence avec un café chaud et un petit gâteau.

A 9h30, Jacques prend les commandes du groupe et relègue son président au rang de serre file.
Un petit topo de présentation et les consignes, nous passerons dans trois châteaux, certains ne seront visibles qu’aujourd’hui, alors de la tenue !

Départ direction château de Seguin, celui-ci domine la vallée de la Pimpine. Jacques nous fait un petit résumé sur son histoire.
Outre la production de vin, le château s’est diversifié vers des activités touristiques (gîte, salle de réception) et commerciale avec sa Wineshop.
La propriété fait 173 hectares avec 95 hectares de vignes.
Une immense bouteille est là pour notre accueil, mais comme nous n’avons pas le tire-bouchon ad hoc et qu’une pluie fine s’est mise à tomber, nous repartons…

Nous parcourons les vignes vers le château du grand Verdus, le terrain est un peu gras, mais rien de Graves.
Le château du grand Verdus se dresse en haut d’une colline, c’est une gentilhommière fortifiée qui date de 1579.
Depuis 1810 il appartient à la famille Le Grix de la Salle.
D’ailleurs voici le propriétaire qui nous rejoint, quels mots d’accueil et il nous retrace l’histoire du château.
Il réussit en quelques minutes à nous faire partager son amour des lieux, son histoire à lui et sa satisfaction de savoir l’avenir assuré par la relève.
Les portes du château sont ouvertes toute l’année, avec un contact préalable, vous pourrez déguster les vins, mais aussi les bières de la propriété.
C’est un projet de Thomas (un de ses fils), avec trois bières au menu, une blonde Merlot, une blanche Sauvignon blanc et une IPA au Cabernet Sauvignon.

Nous reprenons notre randonnée direction Château de l’Isle-Fort. En route nous rencontrons des personnes occupées à tailler la vigne.
Pas encore de mécanisation pour cette opération, le sécateur est électrique, mais reste guidé par la main du viticulteur.
Le raisin se développe sur les nouvelles pousses nées sur le bois de l’année précédente.
Il faut donc en hiver, rabattre près de la charpente les sarments qui ont produit dans l’année, afin de favoriser un rameau neuf pour la fructification à venir.
En résumé, le sarment horizontal qui a porté des fruits est supprimé.
Sur celui qui a donné deux pousses nouvelles, on garde la plus haute qu’on taille à 6 yeux et qu’on attache à l’horizontale sur le fil de fer.
On taille la seconde à deux yeux, c’est elle qui donnera deux nouvelles pousses à son tour l’année suivante.
Tout ça paraît simple et pourtant quand on est chez soi, le sécateur à la main, c’est une autre histoire…

L’arrivée au Château de l’Isle-Fort se fait en longeant un très joli plan d’eau, tout respire le calme et la tranquillité.
La présence d’un beau cygne et autres canards, la petite cabane les pieds dans l’eau avec son rocking chair… zen, restons zen.
Un panneau « Centre Piscicole de L’Isle » nous informe sur les différents poissons présents dans le plan d’eau.
Le château en impose avec sa grosse tour carrée de 12 m de côtés sur trois étages, ses mâchicoulis, sa tourelle d’escalier.
Il date du XVIème siècle, on y produit du vin, mais personne n’en a jamais gouté dans le groupe.

Il est déjà midi, Jacques nous ramène à notre point de départ, mission accomplie, 8 km et 128 m de dénivelé.
Merci aux organisateurs de cette randonnée qui nous ont permis de voir des lieux qui ne sont pas visibles sans l’accord des propriétaires.
Merci aux propriétaires d’avoir donner le feu vert pour cette belle action en faveur de Téléthon.
Merci amis randonneurs de Lignan, c’est toujours un plaisir de marcher à vos côtés et merci Jacques pour tes topos forts instructifs.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.