Libourne

Neuf randonneurs, chaussés comme il se doit, se sont élancés du Château La Capelle juste à coté de Libourne.
Au programme une randonnée cool, semi urbaine, l’occasion de découvrir Libourne pour ceux qui ne connaissent pas.

Nous quittons la propriété par la route qui longe la Dordogne.
Louis nous raconte que ce type de bâtiment est une « Folie » construite en 1848.
C’est à dire une maison de villégiature construite à la campagne par l’aristocratie ou la bourgeoisie, aisée.
C’est l’ancêtre des résidences secondaires. La proximité de la Dordogne permet d’y accéder par bateau.

Sur le domaine, sept générations de viticulteurs se sont succédées.
Le sol est composé d’alluvions récentes issues de sable très fin, de limons et d’argiles.
Pour de plus amples informations, consultez le site et prenez rendez-vous pour une dégustation de ces vins de plaisir.

En arrivant à proximité du pont de pierre, une belle demeure au fronton richement décoré attire notre attention.
Une proue de bateau, des fûts, des grappes de raisins, c’est bien la demeure d’un négociant en vin.
Fondée en 1740, la maison Horeau-Beylot est l’une des plus vielle maison de négoce de Bordeaux.
Dix générations s’y sont succédées, propriétaires de châteaux et négociants, 90% du chiffre d’affaires est réalisé à l’export.

Le pont de pierre fut proposé par Napoléon 1er et il fut construit entre 1821 et 1825.
Il comporte neuf travées de 19,25 mètres, je vous laisse faire le calcul…
Ses pères sont Jean-Baptiste Billaudel et Claude Deschamps.

Nous prenons la direction de l’église Saint Jean-Baptiste de style gothique.
Mais elle est en restauration et fermée…

Direction la place Abel Surchamp, un passage par l’office du tourisme et tout le monde à sa petite brochure sur Libourne.
Nous passons un peu de temps sur la place à observer les arcades en bossage, la mairie etc.

Puis nous prenons la direction de la rue piétonne en faisant du lèche vitrine, une préférence toutefois pour les vitrines sucrées.
Un itinéraire nous amène ensuite sur les quais de l’Isle, puis de la Dordogne, sous le soleil.

La rencontre entre la rivière et le fleuve se fait à 90 degrés, ce qui est une particularité.
Nous repassons le pont de pierre direction Château La Capelle, mais par les petites routes.
Au final 8,8 km et peu ou pas de dénivelé, des randonneurs satisfaits par cette randonnée un peu originale.
Rappel aux participants, consultez bien votre brochure, une interro aura lieu à la rentrée…

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.