Le Haillan

C’est à un Haillanais que l’on doit la randonnée du jour.
Didier nous accueille sur le parking du château Bel air au Haillan ce mercredi matin.
Le temps est sec, quoique, un peu frais, mais nous sommes huit au départ.

C’est une randonnée cent pour cent sur Le Haillan que Didier a voulue et reconnue, avec 11,3 km au programme.
La commune du Haillan a une histoire récente, sa création date de 1858 en paroisse, puis en commune.

C’est la famille de Los Heros qui a beaucoup contribué à sa création et qui fut propriétaire du château Bel air en 1843.
Ce château est connu de tous les Bordelais, comme étant le centre d’entrainement et de formation des girondins de Bordeaux.
C’est dans les années 80, que Aimé Jacquet, alors entraineur des girondins eut l’idée de sa création sur cet immense domaine.

Nous ne verrons l’église Notre Dame de la Merci que de loin, l’origine de son nom est espagnole.

Notre parcours est en partie urbain bien sur, mais par de petites rues très calmes.
Nous emprunterons les chemins du bois du Déhès et ceux des parcs de la Luzerne et du Ruisseau.

Le Haillan est une zone de captage et de réserve d’eau pour la métropole Bordelaise.
On y trouve donc des zones protégées où l’on peut voir des espèces animales rares comme des cistudes.
Les cistudes sont de petites tortues qui vivent dans les milieux humides.

Au Moulinat, nous pouvons voir un des 11 refuges péri-urbain de la métropole, le Haut-perché.

Mais une surprise attendait les courageux marcheurs, Claire et Didier nous avaient préparé une pause gourmande chez eux.
La pause de mi-parcours fut donc agrémentée de café, petits croissants, chocolatines et clémentines, un régal.

Le retour se fait en empruntant le parc du Ruisseau, très bien aménagé en équipements et en panneaux informatifs.

Le mot du jour, ripisylve, ce sont les plantations que l’on trouve le long d’un cours d’eau.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.