La Sauve

Il étaient cinq ce matin au rendez-vous des randonneurs, cinq petits degrés au thermomètre.
Mais le soleil est là, qui donne un éclat particulier à l’abbaye de la Sauve.
L’automne est là aussi et il en profite pour colorer d’or les feuilles des arbres.
L’équipe ne s’attarde pas et prend la direction de la rue de Naujean.

Nous traversons la route de Créon, pour trouver notre premier chemin.
L’herbe est blanche en ce début de parcours.
Nous passons sur la Vayres sans nous en apercevoir et nous prenons un joli chemin très arboré.
Dans ce chemin, sur notre gauche, nous retrouvons le container illustré de citations.
Le barbecue est rangé sur le toit dans l’attente de jours propices à la côte de bœuf.
Pas de halte chez Marcon, on file vers Jeantin.

Arrivés sur la D121, nous prenons à gauche vers les écuries du Château de Camiac.
Le Château et les écuries apparaissent, les chevaux nous regardent passer, zen…
Le château se cache encore un peu dans les feuillages… patience.
Nous passons près d’un petit plan d’eau, c’est la source du Gestas.
Nous ne passons par Cholet pour retrouver la voie verte.

Quelques cyclistes, bien couverts, profitent de cette belle piste cyclable.
Peu avant Peyrat, nous trouvons l’ancienne gare de La Sauve.
Elle fait partie d’un projet de réhabilitation et d’aménagement, restauration de wagons et école de peinture industrielle.
Direction le tunnel, la piste empreinte un tunnel, ou plutôt cette ancienne ligne de chemin de fer l’empruntait …
Mais pas de tunnel pour nous ce matin, le guide nous fait bifurquer juste avant pour prendre le chemin Hurbé.

En passant par Barbe nègre, nous avons évité le Bouchon.
Nous marchons entre les bois et les vignes, quand un petit ULM vient nous survoler.
Le contrôle des PASS se ferait t’il par les airs ?

Nous allions nous engager dans un bois, quand le guide voit les panneaux de la palombière.
Pas question d’aller déranger cette tradition ancestrale, alors demi tours, plan B.
Ce n’est pas pour autant que nous avons éviter la Castagnat.
Ces noms de lieux dits sont une source inépuisable…

Nous traversons la route de Targon et prenons la route de Monsion.
Un peu avant Fréchaudat, nous quittons le bitume, nous ne le retrouverons qu’à l’église Saint Pierre.
En chemin, Christian, toujours à l’affût des bonnes affaires, a trouvé une petite maison pour les vacances.

Le soleil nous a accompagné toute la matinée, Le compteur Viewranger nous donne 13,6 km avec 162 m de dénivelé.
Nos huit randonneurs se quittent souriants en se fixant rendez-vous après les vacances.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.