Kit Ccovid 19 et plan de reprise des activités

Depuis le 15 aout 2020, nous sommes entrés dans la cinquième phase du plan de reprise des activités sportives. Ce plan a été précisé le 29 septembre 2020.

Le Ministère des Sports, relayé par la FFRP, indique que le « kit sanitaire Covid 19 personnel » doit être composé de : 1 masque, gel hydroalcoolique, de lingettes désinfectantes pour les surfaces et matériels, 1 petit morceau de savon, 1 sac poubelle.

Ce kit est obligatoire pour l’animateur encadrant et seulement préconisé pour le pratiquant encadré ou non encadré.

Bien évidemment, nous demandons que chaque randonneur se munisse au moins d’un masque et de gel hydroalcoolique.

Par ailleurs, les gestes barrières habituels sont à respecter; La distance physique doit être adaptée à la vitesse de progression (1 mètre au minimum entre chaque pratiquant pour une marche à 4 km/h – 2 mètres au minimum pour une marche rapide ou nordique à 6 km/h – 1 mètre au minimum en latéral) et adaptée à la fréquentation de l’espace de pratique (port du masque temporairement si nécessaire).

L’échange de matériel entre participants n’est pas autorisé.

L’animateur doit porter à connaissance des pratiquants les gestes barrières, les consignes et conseils de pratique, le protocole sanitaire en cas de signes de maladie ou de potentielle contamination. En cas de signes de maladie (fièvre, toux, ) dans la quinzaine suivant une sortie encadrée, le pratiquant doit prévenir immédiatement le club (animateur ou président) qui en informera rapidement les autres participants. La personne malade devra consulter et se faire tester. Chacun devra s’isoler en tant que cas contact et ne revenir aux sorties du club qu’en cas de négativité du test du premier cas (l’animateur peut l’inciter à communiquer ce résultat) ou après la période d’incubation de 14 jours pour éviter d’autres contaminations. Si le premier cas est positif, il est fortement recommandé à tous de se faire tester. Le filtrage test étant de plus en plus ciblé,  si nous avons un cas de covid, il nous faudra fournir la liste (nom, prénom et tel) à « l’enquêteur » de la CPAM afin qu’il puisse contacter chaque participant et lui fournir une attestation pour passer un test.

Le transport individuel par famille est conseillé; en cas de covoiturage, il doit se dérouler avec le port du masque, dans le strict respect des gestes barrières, en ouvrant la fenêtre plutôt qu’en d’utilisant la climatisation, en utilisant du gel hydroalcoolique avant et après le trajet.