Cambes

Nos randonneurs avaient rendez vous avec le soleil en ce début d’après midi.
Neuf intrépides marcheurs, sous la houlette de Dominique, quittent le portail de l’église sous le regard des statues du tympan.

Très vite nous quittons la route pour une voie sans issue, mais sans issue seulement pour les voitures.
C’est un tranquille chemin encaissé, où l’on peut voir un lavoir transformé en pisciculture, qui nous amène à L’Hortie.
Par moment le chemin que nous empruntons, n’a pas évacué son surplus d’eau et c’est la boue qui nous fait jouer les patineurs.
Les bas de pantalon tout propre après la randonnée, ce n’est pas pour aujourd’hui…

Nous circulons entre les vignes sous un soleil printanier pour arriver aux terrains de sport de Quinsac.
Nous retrouvons une partie du circuit que nous avions fait il y a peu, mais sous le soleil cette fois.

Après Beauchamp, les Graves, la Lande et enfin le Queyron et c’est déjà le retour vers Cambes.
Quelques bourasques soudaines décrochent les dernières feuilles pour les lancer vers les randonneurs.

Après Lourde, la route est plus abritée et nous passons devant l’Ardit, une magnifique demeure en cours de restauration.
Nous traversons la D10 devant l’auberge André, pour rejoindre le bord de la Garonne.
En marchant sur le haut de la digue, nous pouvons voir qu’elle a bien résisté, mais qu’elle a aussi bien souffert des dernières crues.

Nous passons devant la plus petite maison, du village, du département, de la région, de France … 4 m2 à tout casser.
Au bout de la rue du Petit Fort nous traversons l’estey et le chemin d’Apche nous ramène vers l’église.

Merci Dominique pour cette balade printanière de 8,75 km.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.

Photos de Cathy et Guy