Bouliac

8h36, c’est l’heure où la dernière goutte est tombée sur la voiture du premier randonneur arrivé à Bouliac.
Tout les espoirs sont ressortis des chaussures après les averses qui nous avaient accompagnées sur la route.

Elles étaient douze au départ de cette randonnée proposée par Dominique, de Bouliac à Floirac avec un peu de dénivelé.
Douze chaussures qui, les choses étant bien faites, fonctionnaient deux par deux.
Le groupe commence par profiter du point de vue exceptionnel sur la métropole bordelaise, depuis l’esplanade de l’église Saint Siméon.

Pas de commentaires sur les modillons de l’église, qui sont pourtant bien conservés.
Puis l’équipe passe devant le Saint James, pas d’activité hélas, dans ce grand lieu de la cuisine bordelaise.

La rue principale est toute aussi calme ce matin, direction l’antenne relais et ses 252 m de haut.
Puis Lesparre et la Gisquette, un nouveau lotissement est en cours d’aménagement, beaucoup de maisons en prévision.
Nous passons sous le château du Dragon, pour arriver à l’entrée d’une grotte d’où sort le ruisseau de Jacotte.
Et non, ce n’est pas une grotte, mais un passage souterrain sous la rocade qui nous amène au Domaine de la Burthe sur Floirac.

Dans le bois, le sentier de découverte permet aux plus curieux de réviser leurs notions de botanique.
En chemin, nous découvrons un des habitats insolites de la métropole.
Un simili camp de tentes qui permet de passer la nuit au milieu des bois.
Mais cet endroit, c’est le domaine des coureurs à pieds.
Ils sont très nombreux autour de nous et nous en croisons de toutes les générations.

La température remonte avec le soleil et il nous faut adapter notre tenue vestimentaire.
A La Suzanne, nous prenons le pont sur la rocade pour retrouver la campagne et nous arrivons à la Perrière.
C’est la pause et dans le pré en face de nous, des boeufs de race bordelaise réveillent des pensées d’entrecôtes chez certains…

Nous quittons le macadam à la Fourcade jusqu’à la Vie.
Notre chef mycologue, nous trouve le premier champion de l’année sur le bord du chemin.
Nous passons devant l’entrée du Château Lavergne, nous pouvons apercevoir une partie du château au dessus du mur d’enceinte.

A Malus nous rejoignons la Brousse par un chemin un peu boueux.
Dominique qui a reconnu son parcours, nous fait prendre un itinéraire bis un peu plus sec.
Nous rejoignons le ruisseau de Vergnes qui va nous ramener à Bouliac.

11h46, un petit nuage nous rappelle avec quelques gouttes, notre chance d’avoir eu du soleil toute la matinée.
Il est 12h quand la troupe rejoint les voitures.
Il ne manque pas une chaussure à l’appel, bravo Dominique et merci pour ces 11km ensoleillé.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.