Blésignac

Qui l’eut crues (M.J.M)*

Météo France avait prévenu que cette matinée ne serait pas des plus clémentes, elle avait d’ailleurs mis le département en alerte orange.
Mais rien n’allait arrêter ces aventuriers du rang de vignes, même pas l’eau… quoique.

C’est un crachin girondin et un peu de vent qui nous accompagne au démarrage.
Très rapidement nous rejoignons le moulin d’Audigey, enfin ce qu’il en reste.
Le franchissement du ruisseau de Trousse-Paille est juste, il coule de l’eau de partout.

Nous rejoignons le macadam direction Fourcade, le petit moulin et nous quittons le macadam direction le Domaine de Dardenac.
Mais au Pont Tracoucat, le Rouillé du Courant, petit ruisseau charmant en temps ordinaire, a un peu profité des pluies récentes et nous interdit le passage.

Nous retournons donc sur le macadam direction la Gourdine et enfin Dardenac.
Un chemin caillouteux mais humide nous fait le contournement de Faleyras jusqu’à Thibon.

A Thibon nous prenons vers Couillou, Bergère et de petit bout de chemin en petit bout de route nous arrivons à Gardés.
A partir de là, un superbe chemin de terre devait nous ramener à Blésignac.
De la terre, il n’y en avait plus, par contre la gadoue, la gadoue…

Arrivés à Tomb, le GPS (Guide Pas Sur) nous a recalculé la route vers Bertranet où le macadam nous ramena à Blésignac.
Ce sont donc des randonneurs crottés et fourbus et pour certains nageant dans leurs chaussures, qui ont rejoint leurs voitures, bien fatigués.
Cécile nous a gratifié d’un numéro digne du cirque du soleil, intitulé Tong à un pied.
Au bilan 13,64 km avec 158 m de dénivelé et un paquet de pantalons à décrotter, de chaussures à nettoyer et à sécher !

* Mauvais Jeu de Mot…

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.

Photos de Catherine et Guy