Beychac et Caillau

Nous sommes sept à avoir quitté notre lit douillet pour un peu d’exercice en ce dimanche matin.

Didier nous a donné rendez-vous au pied de l’église Saint Pierre de Beychac et Caillau.
Cette église est pour le moins différente de ce que l’on voit habituellement dans l’entre deux mers.
Pas de haut clocher et un aspect de forteresse pour une construction qui daterait en partie du XI ème siècle.
Beychac et Caillau ne forme qu’une commune depuis le 18 octobre 1800.

Nous prenons la route pour sortir de Caillau direction Terrey et première difficulté, route barrée, propriété privée…
Ce qui était possible il y a trois ans, ne l’est plus… On s’adapte et on contourne l’obstacle…

En cours de route un petit compagnon s’immisce dans le groupe prenant souvent la tête de file devant Didier. Il nous accompagnera jusqu’au retour aux voitures…

Une petite route nous mène à travers les vignes vers Pey Bas et le Château Bellevue.
La bâtisse date de 1890 et la propriété a appartenu à M Léo Pistouley.
Cette propriété avait la particularité d’être plantée en « joualles », ce sont des bandes de terres étroites et longues qui permettaient la polyculture.
Cette maison de style Napoléon III est surmontée en son milieu par une petite tour hexagonale qui doit avoir un joli point de vue.

Puis nous apercevons le château la France-Quinsac, il serait construit sur les vestiges d’une villa gallo-romaine.
C’est une des plus belles propriétés du Bordelais avec ses 90 hectares, dont 78 en production.
Le château accueille des réceptions, il y a un gîte et des chambres d’hôtes.
Mais l’objectif principal de notre randonnée se profile majestueusement au loin, le Coq !
Inauguré en 2010, il est l’œuvre du sculpteur Georges Saulterre. Il a fallu un an pour l’édifier.
Il pèse plus de six tonnes pour 12 mètres de haut. Il est couvert de plus de 5000 plumes en tôle miroir.

Nous reprenons notre chemin, à la pause nous apercevons des pêcheurs dans un petit ruisseau, le Gestas.
Il y a comme un petit air de printemps, des mimosas, des camélias et autres sont en fleurs.

Notre périple se poursuit sans soucis pour nous ramener à notre point de départ.
A l’entrée du village, nous passons devant le château de Villepreux qui date du XIX ème siècle.
Michèle et Pascal y retrouve un ami, le monde est petit…

Il est 12h15 quand la boucle est bouclée !
Merci Didier de nous avoir guidé durant ces 11km et merci Jean pour l’avoir si brillamment secondé.

Cliquer sur une photo pour entrer dans la galerie
puis cliquer sur un côté de la photo pour faire défiler.